Dans le cadre d’un contrôle des factures de prestations chez CarPostal Suisse SA, l’Office fédéral des transports (OFT) a relevé des éléments témoignant de pratiques comptables non conformes à la loi. CarPostal va donc rembourser l’intégralité de ce montant à la Confédération et aux cantons. 

Pour ces pratiques illégitimes CarPostal va devoir restituer la somme de 78,3 millions pour la période de 2007 à 2015. Première conséquence, deux hauts responsables ont été remerciés.

syndicom déplore le dégât d’image provoqué par cette politique nuisible et illicite: le vrai capital de cette entreprise, ce sont les bons et loyaux collaborateurs et collaboratrices de l’entreprise ainsi que les services que ces derniers offrent aux usagers.

syndicom salue le fait que la direction de La Poste ait réagit rapidement et avec fermeté et indiqué clairement sa volonté de prendre des mesures pour éviter que de telles pratiques ne se reproduisent à l’avenir. Daniel Landolf , directeur de CarPostal, a démissionné avec effet immédiat, alors que La Poste avait annoncé en novembre dernier son départ anticipé à la retraite en avril. Le responsable des finances de CarPostal Suisse SA, Roland Kunz, a été déchargé de sa responsabilité opérationnelle.

Le personnel ne doit pas faire les frais de cette politique d’entreprise
Comme les implications financières de ce scandale sont clairement à imputer à la direction de CarPostal syndicom s’opposera avec force à toute tentative d’économiser sur le dos du personnel. Les négociations salariales en cours doivent se baser sur le résultat global du groupe. Le personnel ne doit pas faire les frais des manquements de la direction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code