Actualité Campagnes NON à PV 2020 PV 2020 Section Genève

La direction de syndicom prend ses décisions toute seule !

En ce mardi 12 septembre, la Poste m’apporte des nouvelles de mon syndicat. Ce n’est pas si fréquent, vite j’ouvre mon enveloppe.

C’est d’abord une lettre signée de Patrizia Mordini, responsable GI retraités et de Roland Gutmann, président du comité national des retraités syndicom. C’est la première fois qu’ils m’envoient officiellement de leurs nouvelles, ça doit être important… Ces deux responsables, que je n’appellerai pas “Camarades”, s’adressent personnellement à moi (Cher Jean-Jacques).

C’est une lettre de PUB pour le projet PV2020. Votez 2 x OUI qu’ils me disent, alors que, pour n’importe quel syndicaliste éclairé il y a bien plus de bonnes raisons de voter 2 x NON. Contrairement à ce qu’écrivent ces deux “dirigeants”, seul le NON permettra de ne pas détruire ce qui existe encore et de remettre les choses à plat pour les rediscuter. La peur est mauvaise conseillère. C’est la lutte qu’il faut lui opposer. N’avons-nous pas déjà dit NON une fois à l’élévation de l’âge de la retraite des femmes ? N’avons-nous pas déjà dit NON une autre fois à l’abaissement du taux de conversion ?

Pourquoi ces NON d’alors se transformeraient-ils aujourd’hui en OUI ?

D’un point de vue syndical, plusieurs points de ce projet sont tout-à-fait inacceptables, dont entre autres :

  • l’élévation pour les femmes de l’âge donnant droit à l’AVS ;
  • la baisse du taux de conversion ;
  • la compensation d’une baisse du 2ème pilier par un montant puisé dans le 1er pilier (AVS) ;
  • la création de deux catégories de retraités AVS différentes : les pensionnés d’aujourd’hui et ceux de demain.

Dans ces conditions, on peut même se demander si, en emboîtant le pas du Parti socialiste avec autant de véhémence et contre l’intérêt de ses membres, la direction de Syndicom, ne va pas à l’encontre de l’art. 3 de ses statuts qui le prévoient indépendant des partis politiques”.

Défendons nos convictions syndicales et laissons au Parti socialiste la responsabilité de défendre son Conseiller fédéral Alain Berset. Votons 2 x NON le 24 septembre.

Et comme un malheur ne vient jamais seul, une information concernant nos “Nouveaux canaux de communication pour nos contenus syndicaux” figure dans la même enveloppe. On peut y lire que “Le journal devient une revue” qui paraîtra 2 x moins souvent et qu’il y aura un “Nouveau site Web”.

J’avais cru comprendre que la décision concernant la suppression du journal ne pouvait être prise que par les délégués, lors d’une assemblée ordinaire ou extraordinaire.

Et M. Christian Capacoel, responsable communication envoie cette information à un retraité, dont la moitié des membres n’ont ni ordinateur ni tablette et ne surfent pas sur le net au moyen de leur “smartphone”…

Elle est belle notre direction ! Heureusement les sondages sont positifs… mais ça c’est pour le service aux membres, pas pour la politique du syndicat.

 

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

NOUVEAU : my.syndicom

my.syndicom est une prestation exclusive pour nos membres.Dans le domaine protégé par un mot de passe, un grand nombre de fonctions et de prestations sont à ta disposition. :

Tribune syndicale

Retrouvez la dernière édition de la tribune syndicale dans Le Courrier du Mercredi 6 septembre 2017 :

Newsletter

X
%d blogueurs aiment cette page :