Hier, le Conseil des Etats s’est prononcé pour une participation de la population concernant les décisions de fermetures d’offices de poste. Il a clairement adopté une initiative en ce sens du canton du Jura par 23 voix contre 14. C’est un nouveau vote de défiance du Parlement à l’égard de la Poste et du Conseil fédéral.

Propositions insuffisantes du groupe de travail Leuthard

Il y a deux semaines, un groupe de travail constitué par la conseillère fédérale Doris Leuthard a présenté des propositions sur l’évolution du réseau postal. Ses propositions ne garantiront toutefois aucun office de poste. Au contraire, ils légitiment un nouveau démantèlement, notamment en ce qui concerne la qualité du service. Dans ces conditions, il est d’autant plus important que la population obtienne le droit de décider elle-même si la qualité d’un office de poste ou d’une agence postale est préférable. Si les propositions du groupe de travail devaient faire foi, la seule modification consisterait sans doute à développer le service à domicile. Or ce service n’est utile qu’aux personnes qui ont le temps d’attendre toute la journée à la maison la visite du facteur.

Meilleures conditions de travail en cas d’externalisation

L’initiative exige une amélioration de la formation et des conditions de travail des personnes qui travaillent dans des agences postales. C’est absolument nécessaire. Il est hors de question que La Poste externalise ses prestations dans le segment des bas salaires pour maximiser ses profits. Or la sous-enchère des salaires est précisément le moteur principal du démantèlement des offices de poste.

Par conséquent, syndicom salue l’acceptation de l’initiative.

 

 

Source :
– syndicom.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code