La revendication de syndicom a débouché sur un Code of Conduct (code de conduite) qui réglemente la plateforme de crowdwork Mila de Swisscom. syndicom joue donc un rôle précurseur dans la réglementation de cette nouvelle forme de travail et ouvre la voie à d’autres conditions-cadres contraignantes et à des garanties collectives en faveur des personnes qui remplissent des mandats via des plateformes.

Depuis 2017, Swisscom est le propriétaire unique de la plateforme de crowdwork Mila. La start-up permet à des technicien-ne-s de recevoir des mandats pour des travaux techniques simples via la plateforme. Dès le début de la participation de Swisscom dans Mila, syndicom a suivi de près le développement de la plateforme. syndicom a recensé systématiquement des valeurs clés, telles que les volumes de mandat, l’étendue des activités et la structure des prestataires. La conclusion d’un Code of Conduct constitue un premier pas vers la réglementation d’une importante plateforme de crowdwork.

Le Code of Conduct oblige la plateforme à vérifier si les mandats sont conformes à la loi et à définir des tâches claires et un calendrier approprié pour leur exécution. De plus, Mila peut exiger des crowdworkers la preuve de leur inscription aux assurances sociales et de leur décompte correct. La plateforme doit s’engager à respecter le droit national et international, ainsi que le droit de représentation collective et de négociation des crowdworkers. Enfin, le Code of Conduct contient des réglementations sur la protection des données et de la sphère privée.


Un partenariat social solide ouvre la voie vers le futur

Le crowdwork s’est établi depuis longtemps en Suisse comme nouvelle forme de travail: une enquête en ligne révèle que 32% des sondé-e-s ont indiqué en 2017 avoir cherché au moins une fois un mandat de crowdwork. Cette forme de travail fait donc partie intégrante du monde du travail aujourd’hui déjà, mais il manque encore des garanties et réglementations collectives spécifiques. Il est donc indispensable que syndicom cherche en tant que syndicat à réglementer ces plateformes et à créer un cadre contraignant pour de bonnes conditions de travail.

Le solide partenariat social avec Swisscom et la convention collective exemplaire forment une bonne base pour imposer le Code of Conduct et le développer. Par ailleurs, cet accord permet de réaliser un monitoring détaillé des conditions de travail chez Mila et offre donc une possibilité de contrôler leur respect, voire d’intervenir au besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code